Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par legeekmoderne

Voilà la PS4 s’est installée confortablement à la maison et il est temps de faire le point sur LE seul jeu qui pour moi vaut le coup de se poser la question, à savoir si on saute le pas maintenant ou si la Next-Gen peut attendre l’année prochaine ! La réponse tout de suite, dans mon premier avis sur PS4 (moment émotion)

[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall

Killzone fait partie de ses jeux exclusif à la marque Playstation, développé par le studio Néerlandais Guerrilla cette longue série de FPS a débuté sur PSONE et tout le monde se souvient encore de la pseudo vidéo en temps réel, présentée à l’E3 2005 comme étant du in-game et ce pour présenter les capacités de la PS3, quelques années plus tard lors de la sortie de Killzone 2 certes il était très beau mais bien loin de ce qui avait été présenté lors de l’E3, c’est donc avec un peu de méfiance que je me lancé dans l’aventure de ce quatrième épisode exclusif à la PS4, lui aussi ayant été présenté lors de la présentation de la console….Est-ce que l’histoire se répète ? Je vous rassure de suite pas du tout !

[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall
[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall

Pour ceux qui débarquerait et qui ne connaîtrait pas le scénario de Killzone, il s’agit tout simplement de l’histoire de notre humanité, mais version an 2370 et oui vu que l’être humain est incapable d’accepter de vivre en paix et à du mal à supporter d’autres « races » c'est ce qui va finir par nous arriver !

Killzone 3 se termine par la destruction pur et simple de la planète Helghan, les survivants sont « accueilli » sur la planète Vektan, bien entendu la notion de partage à du mal à passer et un mur finit par séparer la planète en deux, notre propre histoire nous à démontrer que ce n’était pas une solution, mais bien une source de frustration, car si du côté Vekta tout se passe bien, ou plutôt à l’air de bien se passer du côté Helghast la frustration monte depuis 30 ans ainsi que la misère du peuple qui doit répondre à une dictature militaire des plus féroce.

Vous incarné le Shadow Marshall, Lucas Kellan entraîné dès son plus jeune âge suite à l’assassinat de son père par des Helghasts alors que ses derniers tentaient simplement de se sauver d’une déportation sans doute sans retour possible !

Le scénario de cet épisode est vraiment très intéressant, car il n’y a pas simplement un très méchant que nous devrons abattre à tout prix, car ici les deux factions qui se déchirent sont tout autant fautive l’une que l’autre, mais les ordres sont les ordres !

[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall
[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall

Pour un jeu de première génération on peut dire que Guerrilla à mis les petits plats dans les grands et qu’ils ont surtout pris note des réflexions faites sur les différents épisodes souvent trop sombre ou le gris dominait et aux environnements sans âme. Shadow Fall fait tout de suite sentir que nous venons de changer de génération. Les environnements sont tout simplement magnifique et très varié, mais le plus important reste également la liberté que le level design nous apporte par moment, ce qui était loin d’être le cas dans les épisodes précédents.

Pour le reste on en prend juste plein les yeux on je me réjouis déjà d’avance de voir ce que le studio nous réserve pour la suite de cette génération, car la barre est déjà tellement haute avec des textures très détaillées, des effets de particules bluffant, une gestion de la lumière encore jamais vue sur consoles (on se tait ceux qui jouent sur PC, merci), une modélisation presque parfaite des visages, des décors qui donnent le vertige par moment et le tout en 1080p « mais » seulement en 30 images secondes…..

Alors que doit on en penser ? Perso je ne sais pas trop, j’espère juste que Guerrilla n’a pas déjà atteint les limites de la consoles, car sinon nous auront un sérieux stress pour les années à venir, bien entendu je blague et je suis certain que d’ici peu de temps les jeux dépasseront cette tuerie graphique qu’est Shadow Fall.

[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall
[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall

Côté gameplay nous sommes bien entendu en terrain connu avec quelques mouvements supplémentaires comme la double exécution, la glissade, le scanner de zone qui vous montrera ou se trouve les ennemis les plus proches, mais Guerrilla à surtout su profiter des nouvelles capacités tactile de la Dualshock 4. Durant toutes vos missions vous serez accompagné d’un drone, baptisé « Owl » et d’un simple glissé du doigt ce dernier pourra aussi bien aller exécuter certains ennemi question de vous faciliter la tâche, mais aussi de vous servir de bouclier, pirater certains ordinateurs ennemi, aveugler vos ennemi, tirer un câble pour franchir certaines zones ou encore vous réanimer si vous possédez des doses d’adrénaline. Alors est-ce une révolution ? Très clairement non, mais ça ajoute une peu de fraîcheur dans le monde du FPS qui commence à avoir du mal à se renouveler !

[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall[MON AVIS] Killzone: Shadow Fall

De plus cet épisode est le seul à proposer par moment une alternative au combat et ainsi certaines parties du jeu peuvent se faire en mode infiltration, rassurez-vous la licence ne s’est pas transformée en Metal Gear, le bourinage est encore de la partie. Mais ce qui me pose le plus gros problème c’est sa narration parfois un peu décousue ou l’objectif n’est pas toujours très claire, le jeu est parfois un peu « difficile » et ce même en mode normal ( !!!), pourtant on ne peut pas dire que l’IA soit d’un niveau incroyable, car c’est bien souvent le contraire, alors je ne sais pas si c’est moi qui devient vieux, mais vous me direz ce que vous en avez pensez !

Au final ce Killzone Shadow Fall reste LE jeu qu’il vous faut sur PS4, c’est un des rares titres à nous en mettre plein les yeux tout en nous proposant une action qui ne s’arrête presque jamais. Bien entendu le jeu n’est pas exempt de défaut et il ne révolutionne pas le genre du FPS ni la licence, mais pour un premier coup et avec certainement toute la pression que le studio à du ressentir sur ces épaules, le jeu s’en sort avec les honneurs. Voici le premier must have de la PS4, il ne reste plus qu’ç attendre la suite !

Commenter cet article