Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par legeekmoderne

C'est l'histoire d'un jeune garçon qui assiste, impuissant, à l'assassinat de ses parents dans une sordide ruelle comme il y en a tant à Gotham City. C'est l'histoire d'un jeune héritier millionnaire qui cherche à étouffer une douleur, un vide qui forgeront cependant sa destiné à jamais. C'est l'histoire d'un homme qui insuffle la terreur à tous les criminels, psychopathes et autres pourris car il symbolise la vengeance, Batman est son nom et voici la légende du chevalier noir de Gotham.

Pardonnez ce préambule quelque peu mélodramatique mais je n'ai pas pu résister à l'envie de rendre hommage à mon super-héros préféré (DC Comics et Marvel confondus) avant d'aborder à proprement parlé le test de ce nouvel et dernier épisode de la franchise Batman Arkham. L’histoire de cette série débute en 2009 par Batman Arkham Asylum, la franchise a réussi l'exploit de rendre au personnage de Batman ses lettres de noblesse dans le paysage vidéoludique, car on nen peut pas dire que les jeux de sur les Super Heros sont d’une qualité relativement médiocre.

En 2011, fort de ce succès, les développeurs de Rocksteady propose Batman Arkham City. Cette fois le jeu est plus ouvert, moins dirigiste que le précédent et récolte également l'engouement des joueurs et de la presse spécialisée. Arrive ensuite, en 2013, l'épisode de la discorde : Batman Arkham Origins. Ce troisième épisode est confié aux développeurs de Warner Bros Montréal (exit donc Rocksteady), le résultat fait office de copier/coller des deux premiers jeux sans la moindre prise de risque, le carnet des charges à été respécté sans plus. Le jeu est bien entendu correct mais le savoir-faire des patrons se fait cruellement ressentir...petite déception pour joueurs. Si je vous parle de tout ceci, c'est pour insister sur l'importance du retour de Rocksteady aux commandes tant les attentes des joueurs pour ce dernier épisode de la trilogie Arkham (Asylum, City et Knight) sont grandes.

[MON AVIS] Batman Arkham Knight

Ce n'est pas un secret, Rocksteady aime Batman. D'ailleurs, le studio londonien compte parmi ses membres de nombreux fans du Chevalier Noir et cela se ressent indubitablement une fois la manette en main, tout est fait pour magnifier Batman et son univers. Cet épisode ne déroge pas à la règle et je ne vais pas tourner autour du pot : Batman Arkham Knight est le jeu qui m'a actuellement le plus impressionner visuellement sur ma PS4 ( avec The Witcher). C'est beau, très beau même! Non seulement de par sa direction artistique (admirer Gotham City au clair de lune et vous comprendrez où je veux en venir) mais également de par l'aspect purement technique. La pluie en est un exemple bluffant : observez les gouttes d'eau qui ruissellent le long de la combinaison de Batman (ou simplement l'impact des gouttes d'eau dans une flaque), le passage d'un crachin à une pluie battante digne d'un déluge biblique et inversement. la mise en scène est digne des meilleurs blockbusters Hollywoodien, ou tout explose après (ou avant) le passage du Batman et de sa Batmobile !

Très impressionnant, tout comme le nombre d'ennemis à l'écran ou les différents effets associés au moteur du jeu (particules, etc.) et le tout servi avec une fluidité exemplaire! Le seul moment où j'ai constaté une légère chute du framerate était lors de l'accumulation de tous ses effets visuels mais cela a à peine duré 2 secondes avant de revenir à la normale, on va pas se mettre à pleurer.

Parcontre, je dois vous mettre en garde si vous souhaitez jouer au jeu sur PC. Cette version rencontre de nombreux soucis d'optimisation (l'éditeur l'a carrément retirée à la vente sur Steam) car le studio tiers qui devait s'en occuper a bâclé le travail. Rocksteady a repris les choses en mains et travail actuellement sur une vraie version PC optimisée comme il se doit. Les joueurs PC vont, hélas, encore devoir attendre...et c'est franchement dommage

[MON AVIS] Batman Arkham Knight[MON AVIS] Batman Arkham Knight[MON AVIS] Batman Arkham Knight
[MON AVIS] Batman Arkham Knight[MON AVIS] Batman Arkham Knight

Les évènements auxquels vous prendrez part dans Batman Arkham Knight se déroulent après Batman Arkham City. Après quelques mois d'une tranquillité toute relative, l'Epouvantail fait irruption dans le quotidien des habitants de Gotham en menaçant de faire exploser des bombes, exposant par la même occasion toute la ville à sa toxine de terreur. Les habitants sont évacués en catastrophe, transformant ipso facto la ville en Club Med pour criminels.

Batman va alors tenter de mettre de l'ordre dans ce véritable pandémonium et d'arrêter l'Epouvantail, mais il se heurte très vite à un nouvel adversaire (et son armée de drones) qui semble bien le connaître : Arkham Knight. Je ne vais pas en dire plus au sujet du scénario pour ne pas vous gâcher la surprise mais si vous êtes fans des comics, vous aurez très vite compris quelle est l'identité de cet ennemi. C'est un peu dommage pour les fans justement puisqu'ils seront malheureusement en terrain connu.

[MON AVIS] Batman Arkham Knight
[MON AVIS] Batman Arkham Knight[MON AVIS] Batman Arkham Knight[MON AVIS] Batman Arkham Knight

A propos de terrain connu, il en est de même pour les différentes phases qui composent le jeu, Rocksteady les a au passage améliorées par rapport à Batman Arkham City. Les combats sont encore plus fluides et riches grâce à l'apparition de nouvelles techniques : frapper un ennemi au sol (ça ne l'achève pas mais cela permet de temporiser), lancé de gadgets lors d'une attaque plongeante, combiner la bat-griffe et l'étourdissement pour projeter l'ennemi en l'air et lui asséner ensuite un coup de pied qui l'envoie valdinguer dans ses petits camarades, etc. Le tout, associé à l'utilisation des gadgets en plein combat (merci les raccourcis), offre une sacrée panoplie tactique au joueur.

La partie infiltration est également enrichie grâce à l'ajout de nouveaux adversaires : un infirmier qui a la fâcheuse tendance à réanimer les ennemis inconscients, un pilote de drone qu'il faudra rapidement envoyer au pays des rêves, un utilisateur de scanner qui localise Batman lorsqu'il utilise sa vision détective (obligeant le joueur à faire montre de subtilité dans la planification des éliminations), etc. Pour contrer ses nouveaux arrivants, le joueur pourra débloquer des améliorations de gadgets (l'infirmier sera électrocuté s'il tente d'utiliser ses appareils pour réanimer un ennemi assommé par exemple) à l'aide de précieux points de compétence obtenus chaque fois que Batman gagne un niveau (1 niveau = 1 point de compétence).

Les combats, les éliminations furtives, la résolution d'énigmes, la progression dans les missions, toutes les actions rapportent de l'expérience comme c'était déjà le cas dans les épisodes précédents mais dorénavant, il faudra dépenser plusieurs points de compétence pour débloquer certaines améliorations (les plus importantes nécessitent 8 points de compétence). Heureusement, la progression dans le jeu et ce système de compétences sont bien pensés. Un juste équilibre évite au joueur d'avoir trop rapidement les améliorations les plus puissantes sans pour autant lui donner l'impression de n'avoir que son bat-collant pour faire face aux criminels. Pour finir sur ce sujet, ce n'est pas le choix des améliorations qui manque : techniques de combat, armure, gadgets, vitesse du grappin, éliminations furtives et...LA Batmobile!

[MON AVIS] Batman Arkham Knight
[MON AVIS] Batman Arkham Knight[MON AVIS] Batman Arkham Knight[MON AVIS] Batman Arkham Knight

Batmobile? Et oui, la Batmobile est LA grosse nouveauté du titre de Rocksteady. A tel point que les trois zones constituant le jeu sont clairement construites autour de cette nouveauté en proposant de nombreux raccourcis et des rampes pour effectuer des sauts. Les affrontements ne sont pas oubliés pour autant, une pression maintenue du bouton L2 fait passer la Batmobile en mode combat. Un canon 60 mm fera joliment exploser les drones qui vous pourchassent, une mitrailleuse vous permettra de stopper en plein vol les missiles qui vous prennent pour cible et une pression sur le bouton X déplacera rapidement la Batmobile sur une courte distance afin de se mettre hors de portée des lignes de visée des drones. Il sera possible, plus tard dans le jeu, d'ajouter l'utilisation d'un virus (pour transformer un drone en allié) et d'une attaque de zone IEM pour désactiver les drones un bref instant. Si vous lâcher le bouton L2, la Batmobile passe en mode poursuite, le mode par défaut, qui propose le déclenchemant d'un turbo, d'effectuer de longs drifts (dérapages) ou encore de profiter de la vitesse du véhicule pour s'éjecter et planer sur une longue distance.

Niveau sensations de conduite, je trouve que la Batmobile "glisse" un peu trop et j'ai la désagréable impression de conduire un gros savon. Impression qui résulte sans doute du choix des développeurs d'opter pour une conduite orientée très arcade, mais qui a le don de vite m'exaspérer (purement subjectif, je l'avoue). Ceci dit, le vrai problème que soulève l'ajout de la Batmobile est d'ordre général ; argument marketing oblige, la tuture de Batman est déclinée à toutes les sauces à travers le jeu allant même jusqu'à transformer certaines énigmes de l'Homme Mystère en vulgaires courses contre la montre avec obstacles à éviter. Un peu too much pour moi et légèrement surexploitée, mais jouissive à mort tant on se sent puissant une fois à son bord .

La présence de la Batmobile est logique pour le chevalier noire, voire justifiée pour quelques missions ou moments-clés de l'histoire, mais perso je trouve qu'elle prend un peu trop de place dans le jeu.

La réussite de certaines missions secondaires passe OBLIGATOIREMENT par la conduite . Cette omniprésence imposée de la Batmobile est, selon moi, le seul petit bémol de cet opus, sans quoi Rocksteady nous aurait livré le meilleur jeu Batman jamais réalisé à ce jour. C'est vous dire à quel point tous les autres aspects du jeu sont bons et méritent amplement que vous enfiliez vos plus beaux collants avant de débuter votre croisade contre le crime.

[MON AVIS] Batman Arkham Knight
[MON AVIS] Batman Arkham Knight[MON AVIS] Batman Arkham Knight[MON AVIS] Batman Arkham Knight

Quelques mots pour finir ce test à propos de la durée de vie du jeu. En plus des missions principales liées au déroulement de l'histoire, des missions secondaires viendront se greffer et se clôtureront par une confrontation avec des super-vilains bien connus (Double Face, Pingouin, Firefly, Man-Bat, etc.). Concernant les activités annexes, la liste est longue : défis RA (réalité augmentée), trophées/énigmes de l'Homme Mystère, symbole d'Arkham Knight a détruire, tours de surveillance a désactiver, postes de contrôle routier a pacifier...bref, il y a de quoi occuper ses vacances. A titre d'exemple, après avoir joué une dizaine d'heures, je totalise seulement 40% du jeu. Pas d'inquiétude à avoir donc, Rocksteady nous en donne pour notre argent.

Batman Arkham Knight est du pain béni pour les fans de Batman et si vous en faites partie, je ne peux que vous le recommander chaudement. Certains, moins réfractaires à la conduite d'un véhicule dans un jeu vidéo (ou tout simplement plus doué que moi ;-) ), trouveront sans aucun doute très plaisant l'ajout de la Batmobile tout au long du jeu. Quant aux joueurs qui ne sont pas particulièrement fans de Batman, je leurs conseille également ce jeu car la réalisation globale est de haute volée (Rocksteady maitrise indiscutablement son sujet). Ils auront de plus l'opportunité de découvrir davantage cet univers d'une fort belle manière.

Ah, quelqu'un a allumé le Bat-Signal! Je dois vous laisser, le devoir m'appelle!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article