Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par legeekmoderne

Si j'avais su....

Et voici enfin le retour d’une de mes licences favorite, celle qui aura révolutionner notre vision du jeu vidéo et qui à prouvé qu’il était possible de nous faire peur devant notre écran et pourtant le survival horror se mourrait tout comme la licence de Capcom en versant dans l’action oubliant son identité et partant complètement en sucette au niveau du scénario, il était plus que temps de reposer de nouvelles bases ainsi qu’un nouvel univers tout comme à son époques Resident Evil 4 l’avait fait en quittant Raccoon City et en amenant une jouabilité plus dynamique, il est temps maintenant  de voire ce que ce septième épisode nous proposent !

[MON AVIS] Resident Evil 7

Oubliez Leon, Chris, Claire et tous les autres protagonistes des anciens épisodes ici nous incarnerons Ethan Winthers, illustre inconnu dans la mythologie de la série qui est à la recherche de sa femme, Mia, disparue depuis trois ans ! Cette dernière reprend contact avec lui et c’est tout naturellement de notre amoureux se dirige dans la gueule du loup (elle l’avait pourtant prévenu) en Louisiane sur l’immense et inquiétante propriété des Baker une famille…comment dire….pour le moins très accueillante mais très légèrement dérangée et le mot est faible ! Retenez votre souffle votre aventure commence et je vous préviens déjà achetez des pampers surtout si vous jouez en PSVR ou votre réalité se confondra avec le cauchemar que vivra notre nouveau héros.

Bien entendu je ne peux pas vous en dire plus sous peine de vous spoiler, je vous laisse donc découvrir le scénario qui sera bien entendu éclairé à certains endroits avec de nombreux DLC, payant bien entendu !

[MON AVIS] Resident Evil 7[MON AVIS] Resident Evil 7
[MON AVIS] Resident Evil 7

Alors attaquons comme toujours par le côté graphique du titre et je ne peux que dire que sur ce coup Capcom a vraiment assuré. C’est très propre et que ce soit de façon classique ou en VR on est directement dans l’ambiance et c’est sale, angoissant, oppressant, stressant et perso depuis les deux premiers épisode et Silent Hill 1 et 2 je n’avais plus ressenti cela depuis longtemps, le dernier en date à m’avoir stressé un peu étant Alien : Isolation, c’est vous dire que ça date.

Sur PS4 et PS4 Pro le jeu est super stable et bloqué à 60fps et c’est la seule différence avec sa version Xone ou le jeu oscille entre les 60fps et 45fps ce qui ne gène absolument en rien. Pour le reste que ce soit les différents protagonistes « humains » ou encore les environnements les développeurs ont vraiment fait un super boulot et tout particulièrement sur les effets de lumières, le seul bémol vient du bestiaire que je trouve assez quelconque par rapport aux épisodes fondateur. On remarquera juste parfois quelques textures souffrant de tearing, mais c’est vraiment très rare. On peut donc dire que c’est presque un sans faute et nous change du Capcom se reposant sur ses lauriers.

VR oblige on oublie la vue à la 3ème personne et on dit bonjour à la vue FPS et c’est sans aucun doute la grosse nouveauté de cette épisode on pouvait craindre se passage et transformant le jeu en simple shooter mais cette vue apporte une toute autre dimension à l’horreur et aux environnements tout comme à la lisibilité des lieux, ce fût donc un chois très judicieux et très bien maitrisé.   

[MON AVIS] Resident Evil 7[MON AVIS] Resident Evil 7
[MON AVIS] Resident Evil 7[MON AVIS] Resident Evil 7

Pour le reste le gameplay est fort identique aux autres épisodes et en reprend les codes et c’est avec plaisirs que nous retrouvons les différents cocktails d’herbes, les sauvegardes sur K7 VHS (voir Wiki pour les plus jeunes), les coffres de stockage, des munitions très voir parfois trop rare et les énigmes nettement plus simple qu’avant. Maintenant c’est certain Resident Evil is back !

La durée de vie est peut-être un rien trop courte à mon goût avec une douzaine d’heure à son actif en ne recherchant bien évidement pas tous les objets cachés, ça peut paraître peu mais vu le niveau de stress que l’on se prend dans les dents (en mode hard, le mode facile porte bien son nom) au final cette aventure restera marquée au fer rouge dans votre ADN de joueur. Mention spécial à la première partie du jeu qui est bien plus dans l’ambiance Survival que la suite de l’aventure retombant un peu dans les travers de l’action.

Comme je vous le disais plus haut Resident Evil 7 est conçu pour la VR avant tout, il arrive à faire son job également en mode « vision normal » mais moi ce qui me gène le plus c’est avant tout le nom du jeu, acr oui dans le scénario il y a un peu de fan service, mais au final en voulant nous en mettre plein la vue Capcom s’est éloigné du scénario sans essayer de rectifier le titre, alors est-ce que cette épisode est un vrai Resident Evil ? Je dirais que oui, mais c’est soit un nouveau chapitre qui s‘ouvre ou alors il s’agit d’un reboot….seul le temps nous le dira et vu le succès du titre je suis certain qu’il fera parler de lui à nouveau !

Commenter cet article