Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

legeekmoderne 2.0

Un peu de modernité dans ce monde de geek !

legeekmoderne 2.0

[MON AVIS] Prey

[MON AVIS] Prey

C’est quand même fou comme certains titres peuvent se faire attendre ! Car depuis la sortie du premier épisode sur X360 en 2006, de multiple studio ont essayé de nous sortir une suite et ce sans succès ! Mais c’était sans compter sur les frenchies des chez Arkane à qui l’on doit les deux fabuleux Dishonnored. Alors certes ce n’est pas une suite, mais bien un reboot et ne vous attendez pas à revoir le héros Cherokee, le jeu n’a plus rien à voir avec son ancêtre parti rejoindre ses ancêtres. J’étais vraiment très impatient de découvrir cette nouvelle production et c’est l’heure du verdict !  

[MON AVIS] Prey[MON AVIS] Prey
[MON AVIS] Prey

Si il y a bien un point sur lequel Arkane se démarque souvent c’est bien entendu sur ses scénario souvent très recherché et aux nombreuses finalités et Prey ne déroge pas à cette règle ! Dans les années 60 alors que JFK à échappé à son assassinat et qu’une race extraterrestre, les Typhons, ait été découverte, la conquête spatiale à fait de prodigieuses avancées notamment grâce à la création des Neuromods, de grosses piqure dans l’œil vous permettant d’amélioration vos capacités de simple humain et (beaucoup plus fun) aussi d’assimiler des capacités aliens.

Alors bien entendu toute ses expériences ne se passent plus sur terre mais haut, très haut au dessus de nos têtes dans la station spatiale Talos I, véritable ville flottante, bienvenu en 2032 où nous retrouvons Morgan Yu parti rejoindre son frère Alex pour effectuer divers tests et bien évidement tout part en cacahuète très rapidement.


Pour la faire bref, les entités visqueuse (sinon c’est pas drôle) sèment très rapidement le chaos sur la station Talos I, et là vous vous dites pas de soucis avec mes années d’expérience en massacre d’extraterrestre en tout genre ça va être du gâteau et ben non, car ces entités toutes moches peuvent prendre la forme de n'importe quel objet de l'environnement, et oui vous allez devoir vous méfier d’une tasse à café et même d’une simple feuille de papier posée à même le sol, ce qui , je dois le dire est assez stressant et surtout tout à fait nouveau pour les joueurs que nous sommes, cela renforce bien entendu notre stress vu que le danger peut surgir de n'importe où, l'ambiance s'en retrouve donc renforcée par des musiques tout aussi stressantes. Exit la copie du jeu simple FPS pulvérisateur d’aliens, nous sommes bien face à un FPS/RPG comme c’est de plus en plus souvent le cas.
 

[MON AVIS] Prey[MON AVIS] Prey

Techniquement, sans être le plus beau des jeux actuels Prey bénéficie d’une identité graphique propre au studio. Prey est assez agréable à regarder, les différents lieux que l’on visitera sont très inspiré de Rapture, mais hélas le moteur utilisé par Arkane souffre vraiment par moment, avec quelques petite chutes de framerate tout en étant tout de même cran en dessous de ce que nous proposait Dishonored 2,bref vous passerez un bon moment sur Talos…ou pas.

Pour moi le seul vrai reproche que j’aurais à faire au titre vient de la rigidité de notre héros que l’on croirait sortie directement d’un vieil épisode de Mortal Kombat, et de la difficulté à se repérer dans la station, moi qui ai un sens de l’orientation vraiment défectueux, je dois avouer que j’ai pleuré plusieurs fois tant cette station est gigantesque et dangereuse. Mais bon l’intérêt du jeu réside surtout dans son ambiance et son gameplay.

[MON AVIS] Prey[MON AVIS] Prey

D’ailleurs tant qu’à parler de gameplay attaquons le vif du sujet, car même si le concept de récupération des capacités ennemis n’est pas nouveau et à été utilisé avec brio dans la série Bioshock, le fait de devoir par moment se fondre dans le décor pour échapper à ses poursuivants est vraiment super fun ! Le côté RPG de Prey venant bien entendu de l’utilisation des différents Neuromods qui seront mis à votre disposition à vous de les gérer au mieux.

Mais finalement Prey n’est peut-être pas qu’un FPS/RPG, car il y a également une orientation Survival ou vous pourrez récupérer bon nombre d’objet et les recycler afin d’en créer de nouveaux qui vous permettrons de vous sortir de mauvais pas, bien évidemment il vous faudra gérer correctement tout ce que vous trouverez sur votre chemin, car votre inventaire n’est pas infini et ici point de coffre pour vous aider….

Autre point fort du jeu vient de son ambiance sonore, les musiques collent parfaitement à l’action et les différentes voix choisies pour le doublage français sont vraiment parfaite ! Comptez avec tout ça un bonne dizaine d’heures de jeu et plusieurs fins possible, on obtient au final un titre à la rejouabilité vraiment appréciable, ce qui se fait de plus en plus rare.
 

Alors pari réussi pour Arkane et son reboot de ce jeu qui nous avait fait presque vomir avec ses phases de jeu en zero gravité à outrance? Eh bien je dirais que oui, avec une technique un rien datée, mais maitrisée, son ambiance aux petits oignons et son gameplay super fun, Prey arrive à nous schotcher à nos écrans, bon j’avoue que j’aurais aimé un level-design peut être moins brouillon par moment, mais cette croisée des genre FPS/RPG/SURVIVAL est une réussite de plus pour le studio français.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article